Suite à la signature de l’accord-cadre, la DRH a convié le 12 décembre dernier les organisations syndicales à une réunion de concertation sur la mise en place du « dispositif de reconnaissance individuelle et collective », conformément aux dispositions figurant dans l’accord cadre 2019-2021, qui rappelons-le, a été signé par toutes les organisations syndicales hormis le SNUP, absent d’ailleurs à cette première réunion.


Les échanges ont permis de dégager 2 points essentiels :

1. La généralisation de la mise en place de la PVO pour l’ensemble des personnels, cadres et non-cadres, dès 2019.

2. La réaffirmation que cette mesure d’élargissement du périmètre d’attribution n’induira aucun changement pour les bénéficiaires actuels de la PVO.

Deux réunions supplémentaires avec les organisations syndicales sont prévues dès la mi-janvier 2019 pour définir la mise en œuvre concrète de ce dispositif d’extension à tous les personnels dès 2019, afin de présenter le dossier au Comité Unique de l’Etablissement Public (CUEP).

L’UNSA et la CGC ont demandé en séance que la date d’effet de la mesure soit rétroactive au 1er janvier 2019, afin que tous les personnels puissent bénéficier lors du paiement en 2020 de l’intégralité des montants alloués aux objectifs 2019. La DRH a donné un accord de principe à cette demande.

Fidèle à sa revendication d’une « PVO pour tous » portée depuis des années, l’UNSA, avec le soutien de la CGC, a réitéré son objectif d’obtention de cette extension entre 2019 et 2021 avec un 1er palier mis en œuvre dès 2019.

Nous attendons donc désormais le projet de la DRH début janvier 2019 et nous vous informerons des mesures présentées.

On ne peut que regretter une fois de plus l’attitude de la CFDT et de sa succursale le SNUP qui par tous les moyens essayent une fois de plus de « faire capoter » cette juste revendication…

L’extension de la PVO à tous les personnels mettra fin à l’iniquité et permettra dans les années à venir d’augmenter la rémunération de plus de 60% des salariés et fonctionnaires qui ne la perçoivent pas actuellement.