Suspension du dispositif « jour de carence » pour tous, salariés et agents publics malades pendant cette période d’urgence sanitaire. Depuis le début de la crise, l’UNSA demandait cette mesure de justice, qui permettra de ne pas pénaliser davantage les personnes atteintes du covid-19.

Pour l’UNSA, la santé, la mala­die ne pou­vaient pas être des objets de sanc­tion financière d’autant que des soi­gnants, des agents publics et des sala­riés sont mobilisés au ser­vice du pays.

La sus­pen­sion du jour de carence était indis­pen­sa­ble et néces­saire. L’UNSA acte donc posi­ti­ve­ment cette déci­sion qu’elle réclamait avec insis­tance.