Site UNSA Groupe CDC - Accueil



Dernière mise à jour :
mardi 21 mai 2019

Info en bref
Désignation d’un référent unique EP dédié au traitement des situations de violence et/ou de harcèlement au travail
vendredi 17 mai

Jérémie BAIS (UNSA) a été élu référent « harcèlements et violences au travail » par les membres du Comité Santé, Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT) le 17 mai 2019.

Chaque collaborateur ou collaboratrice qui connaîtrait une situation délicate pourra saisir Jérémie en toute confidentialité.

Contact Tél : 01 58 50 31 19

9 mai : réussite de la mobilisation syndicale contre le contenu du Projet de loi Fonction Publique
vendredi 10 mai

Des dizai­nes de mil­liers d’agents publics ont répondu à l’appel à la grève et ont défilé dans toute la France, dans l’unité. Les cor­tè­ges ont été paci­fi­ques et orga­ni­sés. L’UNSA note plus de 20 000 mani­fes­tants à Paris. Tous ont pu mar­cher sans vio­lence contre le projet que porte le gou­ver­ne­ment.

C’est main­te­nant à ce der­nier de saisir la perche du dia­lo­gue social, avant le vote de la loi Fonction Publique. Il se doit d’enten­dre les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les qui repré­sen­tent les agents publics. L’UNSA demande l’ouver­ture de négo­cia­tions.

Une forte délégation de l’UNSA CDC était présente des les différents cortèges à Angers, Bordeaux et Paris.

9 mai 2019 : journée d’action Fonction publique
lundi 6 mai

L’UNSA fait la liste de tous les rassemblements prévus le jeudi 9 mai 2019.

Cliquez sur le lien pour voir le lieu et l’heure du départ des manifestations.

Participez nombreux !

Permanence UNSA Paris
jeudi 2 mai

Julien BOTTEMANNE, 45 ans, fonctionnaire de catégorie A, affecté au SGG, a rejoint l’équipe des permanents UNSA d’Ile-de-France le 29 avril 2019.

Julien occupe des fonctions au sein des instances de concertation de l’Etablissement public, notamment au sein du CLU et CSSCT d’Ile-de-France.

Tél : 01 58 50 55 48

Humeur !
jeudi 16 juillet

La CGT, syndicat politiquement « in-correct », critique à tout va les signataires de l’accord d’intéressement et particulièrement l’UNSA. C’est son droit ! Mais les représentants de cette organisation devraient aller jusqu’au bout de leur logique et doctrine : refuser de percevoir l’intéressement ou le reverser à des œuvres caritatives. Mais là, il y a un pas que nos donneurs de leçons ne franchissent pas....

Idem pour la PVO, au lieu de se battre, comme l’UNSA, pour que tous les personnels la perçoivent, les représentants CGT essayent de jeter la suspicion dans leurs publications sur leurs homologues et particulièrement les permanents UNSA. Or il faut savoir que les permanents UNSA, comme ceux de la CGC, de la CFDT ou de FO ne bénéficient d’aucun passe-droit, mais uniquement de l’application de l’accord sur les droits syndicaux ou de l’application des circulaires de l’administration.

Avant de critiquer les autres, la CGT devrait balayer devant sa porte lorsque l’on connaît les pratiques de ce syndicat et les révélations faites par la presse en 2014 (appartement de fonction, indemnité,...) de son ancien secrétaire général, Thierry Lepaon.

A bon entendeur salut...


Toutes les brèves du site :