Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsMobilité



Dernière mise à jour :
dimanche 17 février 2019

Info en bref
Rappel : départ à la retraite, ne partez pas en cours de mois !
jeudi 31 janvier

A savoir : L’article 46 de la loi n°2010-1330 du 9 novembre 2010 (JO du 10 novembre 2010) a mis fin au "traitement continué".

La pension est due à compter du premier jour du mois suivant la cessation de l’activité mais la rémunération est interrompue à compter du jour de la cessation d’activité.

Ces dispositions étant applicables aux pensions liquidées à compter du 1er juillet 2011, l’agent doit depuis cette date formuler sa demande de départ à la retraite avec une date d’effet au 1er jour du mois.

Campagne d’options pour les jours CET des personnels de la CDC
mercredi 23 janvier

La campagne d’options permettant aux personnels publics et privés de la CDC de faire un choix concernant les jours dont ils disposent sur leur CET est ouverte sur @Tempo du 23 janvier 2019 au 15 février 2019.

Voeux du DG : l’UNSA demande que le personnel mis à disposition soit invité
lundi 7 janvier

L’UNSA a saisi Eric Lombard par mail le 7 janvier 2019 pour que le personnel mis à disposition soit invité à sa cérémonie des vœux du 21 janvier prochain.

Monsieur le Directeur général,

Le personnel de la Caisse des dépôts mis à disposition n’a pas été convié cette année à votre cérémonie des vœux.

Jusqu’ici, ce personnel était invité et c’était une occasion unique pour eux d’échanger avec leurs anciens collègues et partenaires sociaux. Les vœux restaient leur dernier lien avec l’Etablissement public.

De plus, la population des agents mis à disposition représente un nombre dérisoire et ils ne comprennent pas votre choix de ne plus les inviter.

L’UNSA vous demande dès à présent de rectifier cet oubli et de bien vouloir les inviter à votre cérémonie du 21 janvier prochain.

Je vous remercie par avance de l’attention que vous voudrez bien porter à ma demande.

Bien à vous,

Salomé Vaillant, Secrétaire générale adjointe

Revalorisation des plafonds PEE PERCO 2019
vendredi 28 décembre

Les plafonds d’abondement employeur pour l’année 2019 sont augmentés de 2% :

- En dispositif fin de carrière, le plafond du PEE est de 748€ (733€ en 2018) et le plafond du PERCO de 6.484€ (6.357€ en 2018).

- Hors dispositif fin de carrière, le plafond de chaque produit est de 2.939€ (2.881€ en 2018) avec une limite PEE + PERCO fixée à 3.673€ (3.601€ en 2018).

Si vous souhaitez utiliser votre intéressement pour obtenir le maximum d’abondement PERCO, il faudra verser 2.162€ pour le dispositif fin de carrière et 1.960€ hors dispositif fin de carrière.

N’hésitez pas à demander un rendez-vous auprès d’un de vos permanents UNSA pour une étude personnalisée de votre situation.

Campagne EPA 2018
jeudi 20 décembre

La campagne d’Entretien Professionnel Annuel (EPA) sera ouverte le 3 janvier 2019 et se terminera le 22 février 2019.

A cette occasion, l’UNSA diffusera à tous les personnels de l’Etablissement public CDC un guide pratique de l’EPA.

mardi 26 janvier 2010
Accord mobilité individuelle : Groupe CDC
L’UNSA signe l’accord

Le Conseil national de l’UNSA groupe CDC approuve les mesures contenues dans l’accord, mais souhaite, désormais, la mise en place de mesures collectives plus ambitieuses.

C’est en ces termes que le Conseil national de l’UNSA a décidé, à une large majorité, de signer cet accord qui apporte, particulièrement pour les salariés, des règles de gestion et des garanties individuelles lors d’une mobilité au sein des diverses entités du groupe CDC.

En effet, après plusieurs séances de négociations avec le DRH de Groupe, nous avons obtenu des engagements concernant :

- des règles de priorité pour pourvoir les postes, avec examen des candidatures internes de l’entité en premier lieu, ensuite des candidatures provenant du Groupe, enfin, l’ouverture vers l’extérieur en dernier ressort,

- la diffusion de toutes les fiches de poste (sauf les cadres dirigeants) sur une "nouvelle" bourse de l’emploi accessible à l’ensemble des personnels du Groupe,

- la désignation d’un référent au sein de la DRH Groupe chargé de veiller à l’application des mesures de l’accord,

- l’engagement de recevoir un accusé de réception dans les quinze jours suivant le dépôt d’une candidature et une réponse écrite définitive dans les trois mois, le droit d’avoir une explication de l’entité en cas de refus,

- la signature d’une convention tripartite (agent, entité d’accueil, entité d’origine) qui indique précisément tous les droits et modalités en vigueur dans la nouvelle entité,

- une clause de droit au retour dans l’entité d’origine ou la recherche d’un nouveau poste par la DRH de Groupe dans une autre entité du Groupe, en cas d’échec de la mobilité à l’issue de la période d’intégration,

- la reprise d’ancienneté dans le contrat de travail de l’entité d’accueil et les droits qui y sont attachés,

- un budget fédéral RH Groupe de formation professionnelle,

- le transfert des droits inscrits au titre du Droit Individuel à la Formation (DIF),

- les aides financières existantes, en cas de mobilité géographique, de l’entité d’accueil,

- le transfert des jours de congés, jours RTT et CET,

- les transferts, selon les dispositions légales et réglementaires en vigueur, des contrats EPI, PEE, Perco, PEG, Participation et Intéressement, prêts MSG, couverture complémentaire maladie et prévoyance, MPCDC,

- la création d’une Commission de suivi constituée entre la Direction et les organisations syndicales signataires au niveau du Groupe CDC.

Par ailleurs, nous avons obtenu lors des dernières séances de négociations, la mise en place de discussions régulières (tous les deux mois) entre les Délégués syndicaux de Groupe et le DRH de Groupe dès 2010, ainsi que la négociation d’un véritable accord GPEC au sein du Groupe et dans l’Etablissement public.

Notre volonté de voir également inscrit un volet financier minimum pour tous, en cas de mobilité géographique, a été acceptée lors du CMPC du 17 décembre 2009, par Jérôme Nanty.

L’UNSA considère que ces mesures sécurisent les mobilités individuelles et vont dans le bon sens, d’autant que cet accord est conclu pour une durée indéterminée.

Cependant, l’UNSA a émis un certain nombre de réserves lors des consultations des Comités d’entreprise des filiales ou au CMPC de l’Etablissement public, car l’accord aurait pu être plus ambitieux à notre sens, en ajoutant, par exemple, une mesure financière incitative sous la forme d’une indemnité forfaitaire conséquente.

Nous craignons, également que les principaux mouvements se traduisent par un aller simple des filiales vers l’Etablissement public, avec peu de possibilités de réciprocité.

De même, nous connaissons tous les difficultés existantes pour "bouger", particulièrement au sein de l’Etablissement public avec notamment les réticences des RH métiers pour croire que, demain, tous les problèmes seront levés.

Mais nous avons fait le choix, à l’UNSA, d’être pragmatiques et d’essayer de faire évoluer les choses en osant plutôt qu’en portant la critique de façon permanente.

L’engagement de négocier un véritable accord GPEC devrait permettre de se projeter dans l’avenir et d’envisager les métiers de demain. L’UNSA est favorable à la mise en place d’un dispositif de formation tout au long de la carrière et l’instauration de véritables parcours professionnels accompagnés.

Pour l’UNSA, le challenge à venir est de mettre rapidement en place ces nouveaux outils.

La Direction de la CDC a-t-elle l’ambition de le faire ! Nous le saurons très rapidement.