Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsEpargne salariale : PEE, PERCO, EPI



Dernière mise à jour :
dimanche 22 octobre 2017

Info en bref
Coffre-fort électronique : décidez-vous impérativement avant le 24 octobre 2017 !
vendredi 20 octobre

La DRH rectifie le tir !

Lors de la réunion des Délégués du personnel du 20 octobre 2017, la DRH indique contrairement à l’annonce qu’elle avait faite devant les Délégués syndicaux le 13 octobre dernier, que sans réponse avant le 24 octobre 2017, elle déposera automatiquement le bulletin de paie dans le coffre-fort électronique de l’agent.

Si le coffre-fort électronique n’est pas activé à cette date, il faudra alors lancer une procédure spéciale auprès des RH pour avoir accès à votre coffre-fort individuel.

Si vous souhaitez continuer à recevoir votre bulletin de paie par courrier vous devez impérativement faire la demande sur le lien suivant :

Formulaire de demande d’accompagnement au départ à la retraite mode d’emploi !
vendredi 6 octobre

Le formulaire vous permettant de demander le bénéfice de tout ou partie des mesures mises en place par l’accord du 6 juillet 2017 signé par le Directeur général de la CDC, l’UNSA, la CFDT, la CGT et le SNUP concernant l’accompagnement des parcours professionnels par la promotion de l’épargne salariale et de dispositifs liés aux départs à la retraite est en ligne.

Je suis concerné, je remplis le formulaire avant le 31 octobre 2017 (date limite fixée par la DRH pour entrer dans dispositif).

Autorisation d’absence pour les Fêtes religieuses : l’UNSA demande une clarification des règles !
mardi 26 septembre

Depuis quelques temps, des collègues nous font part d’une interprétation, par le service de gestion du temps, des règles concernant la circulaire Fonction publique relative à l’octroi de jour d’absence.

L’UNSA demande à la DRH de l’Etablissement public d’organiser rapidement un groupe de travail syndicats/DRH sur ce sujet.

Congés de fin d’année
jeudi 21 septembre

Les organisations syndicales demandent le report des congés 2017 sur la période des vacances scolaires 2018 (jusqu’au 5 janvier 2018).

La DRH donnera une réponse (positive ou négative) à la fin du mois de septembre

Compte Personnel de Formation (CPF)
vendredi 4 août

L’UNSA CDC demande l’organisation d’un groupe de travail, dès le mois de septembre 2017, avec la DRH pour faire le point sur les règles d’application du CPF au sein de l’Etablissement public entre les personnels de droit public et de droit privé.

mercredi 30 septembre 2009
Négociation épargne salariale CDC : un dossier qui piétine

"Je me réjouis de l’ouverture des négociations relatives à l’épargne salariale. Par ailleurs, je vous confirme que le système EPI ne sera pas remis en cause. Je souhaite que nous puissions faire bénéficier l’ensemble des fonctionnaires du PEE, dans les mêmes conditions que les agents de droit privé, et que par ailleurs tous ceux qui le souhaitent puissent se constituer une épargne retraite grâce au PERCO."

Augustin de Romanet - Convention des cadres le 22 septembre 2009

Ces propos, nous les partageons, mais plus que des propos, nous attendons désormais des propositions concrètes.

En effet, depuis le début des négociations avec la DRH, un point de blocage demeure et pas le moindre. La DRH propose bien des projets PEE et Perco, mais lie la possibilité pour les personnels d’en bénéficier et de recevoir un abondement sur les nouveaux produits à l’arrêt ou au gel de l’EPI pour les détenteurs actuels.

Cette position bloquée de la DRH, disons le tout net, n’est pas acceptable pour l’UNSA et surtout complètement contraire aux propos tenus par la Directeur général. A plusieurs reprises déjà Jean Sebeyran, alors Secrétaire général et Directeur général par intérim fin 2006 préconisait l’ouverture de produit identique d’épargne salariale pour les salariés et fonctionnaires de l’Etablissement public, en terme de redistribution.

L’UNSA CDC exige la mise en place d’un dispositif qui permette à chacun de choisir librement, tout en bénéficiant d’un abondement de l’employeur, entre les différents produits, EPI, PEE et Perco. Cela est d’autant plus réalisable que cela existe dans deux de nos plus importantes filiales, la CNP et Informatique-CDC.

Une fois levé ce point de blocage porté par la DRH (de là à penser que cette dernière serait télécommandée par nos juristes maison,...), l’UNSA demande :

- Un taux d’abondement employeur plus important, à répartir sur deux ou trois produits.

- Un relèvement conséquent des plafonds, comme la Loi le permet.

- Une bonification plus importante pour les plus petits revenus.

- La possibilité de défiscaliser l’intéressement pour les fonctionnaires (comme cela existe aujourd’hui pour les salariés).

- La monétisation des CET sur le PEE ou le Perco, au bon prix.

Ce dossier n’a que trop duré et l’UNSA souhaite que les personnels puissent bénéficier, dès le 1er janvier 2010, des nouvelles dispositions, comme la Loi LME l’autorise.

Tenez vos engagements, Monsieur le Directeur général !