Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsPrimes PVO



Dernière mise à jour :
dimanche 25 juin 2017

Info en bref
Information sur les négociations en cours « IDR/Mobilités
jeudi 22 juin

Après plusieurs mois de négociations, la Direction présentera au Comité technique national du 27 juin 2017 un projet d’accord concernant le dispositif de transition de l’Indemnité de Départ à la Retraite (IDR).

La négociation d’un nouveau dispositif d’indemnité pour les mobilités géographiques débutera en septembre pour la présentation d’un projet d’accord au Comité technique national du 19 octobre 2017.

Projet d’accord sur les moyens syndicaux à la CDC
jeudi 1er juin

La Direction a présenté lors du CTN du 29 mai 2017 un projet d’avenant à l’accord sur les moyens syndicaux existant. Celui-ci concerne désormais l’ensemble des organisations syndicales publiques et privées et s’articule autour de plusieurs chapitres concernant les moyens humains, l’utilisation des nouvelles technologies, les moyens matériels et financiers, ainsi qu’un dispositif de reconnaissance des parcours professionnels des permanents syndicaux et mandatés.

L’UNSA considère que le projet intègre un certain nombre d’améliorations et signera l’avenant.

Expérimentation de la semaine de 4 jours : ouverture des candidatures
jeudi 11 mai

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 mai 2017.

Si vous êtes intéressé, l’UNSA, signataire de l’accord QVT, vous invite à consulter la procédure de candidature RH et les modalités pratiques d’exercice de la semaine de 4 jours (plages de travail, amplitude horaire, droits à congés, fixation du jour d’absence, etc.) sur l’intranet Cdmédia !

Les candidats retenus seront informés au plus tard le 30 juin 2017, pour un démarrage du dispositif dès le 4 septembre 2017.

Remplacement de l’IDR par une mesure carrière pour tous !
vendredi 5 mai

Dans le cadre des discussions en cours avec la Direction générale de la CDC, l’UNSA vient d’adresser à la DRH des propositions concrètes et constructives pour mettre en place un nouveau dispositif en direction de tous les personnels publics et privés.

L’UNSA agit également au sein de l’intersyndicale avec les organisations syndicales responsables pour chercher des solutions communes.

Maintien des indemnités de départ à la retraite (IDR) et des indemnités de mobilité géographique jusqu’au 31 décembre 2017 pour les personnels de la CDC
mercredi 19 avril

Suite à l’interpellation des organisations syndicales lors de la première séance de négociation le 4 avril dernier, le DRH de l’Etablissement public a confirmé que les indemnités figurant dans l’accord-cadre et dans la convention collective seront versées à tous les personnels qui effectueront un départ à la retraite ou une mobilité géographique jusqu’au 31 décembre 2017.

Des négociations vont désormais s’ouvrir avec les organisations syndicales représentatives pour trouver une mesure de substitution à l’IDR notamment par le biais de supports légaux comme le PERCO pour l’ensemble des personnels. Idem pour les indemnités de mobilité géographique.

Dans ce cadre, l’UNSA fera part dans les prochains jours de propositions concrètes en direction des fonctionnaires et salariés de la Caisse des Dépôts avec l’objectif affiché de construire un système performant et solide pour l’avenir.

mercredi 16 avril 2008
Evolution des PVO depuis 2004 : LE JACKPOT !!

Les augmentations indiciaires des salariés sont très encadrées :

Pour s’affranchir de ce cadre et permettre des augmentations individuelles "conséquentes", la direction a depuis quelques années (avec l’appui de certains syndicats) développé le système des PVO a tel point qu’il concerne aujourd’hui la moitié des salariés de droit privé.

A l’UNSA CDC, nous considérons que cette mise en oeuvre anarchique des PVO crée des inégalités flagrantes entre les salariés :

  • il y a maintenant deux populations distinctes de salariés : ceux AVEC et ceux SANS la PVO. Quand on connaît les montants moyens des PVO attribuées voir le détail ici et les modalités d’éligibilité non contrôlées, cela crée des inégalités inacceptables entre collègues !
  • L’envolée de l’enveloppe globale des PVO a un impact direct et à la baisse sur l’enveloppe des augmentations collectives annuelles. La direction raisonne en terme de masse salariale globale et tout ce qui est donné du côté PVO est soustrait côté augmentations collectives censées couvrir l’inflation.
Année Enveloppe PVO % d’augmentation / année précédente
2004 2 965 976 €
2005 3 490 862 € + 17,7 %
2006 4 026 213 € + 15,3 %
2007 4 428 589 € + 10 %
  • les modalités d’octrois des PVO sont très disparates ; certaines PVO sont calculées en pourcentage du salaire (les pourcentages les plus courants vont de 5 à 10 % du salaire, mais cela peut atteindre 15 à 20 %), d’autres sont basées sur un montant fixe en Euros. Il est à noter ici qu’une PVO en pourcentage du salaire est beaucoup plus intéressante. En effet, pas besoin de renégocier le montant de sa PVO, il suit automatiquement une courbe ascendante au fil des augmentations annuelles collectives et individuelles.
  • la notion de "variabilité" de la prime est très subjective dans la mesure où elle ne repose pas toujours sur des critères mesurables et quantifiables. Au delà des directives globales des RH fédérales (exemple : le taux d’atteinte global moyen des PVO ne doit pas dépasser 70 ou 80 %), la "variabilité" de la prime repose sur les mêmes préceptes que l’éligibilité à cette même prime : "à la tête du client".
  • les disparités entre directions freinent les mobilités. Que diriez-vous d’une promotion sur un nouveau poste non éligible à la PVO et qui vous ferait perdre 5 ou 10 % de vos revenus ?

A l’UNSA CDC, nous réclamons à la direction qu’un débat s’ouvre rapidement sur les PVO. Il s’agit d’une de nos revendications sur le thème des salaires et nous ne capitulerons pas devant la volonté d’opacité des uns et les volontés d’inerties des autres.