Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsMobilité



Dernière mise à jour :
mardi 21 août 2018

Info en bref
Fin des prélèvements sur salaire des frais AGR : l’UNSA dénonce cette décision unilatérale de la DRH !
vendredi 27 juillet

Lors du Comité technique national du 21 juin dernier, l’UNSA a interpelé le Directeur général sur la fin des prélèvements sur salaire des frais de restauration AGR, des mensualités liées à certains prêts MSG et des cotisations de CDC Mutuelle pour les fonctionnaires.

Dans la cadre de la Qualité de Vie au Travail, l’UNSA a dénoncé cette décision unilatérale de la DRH et a demandé que le prélèvement sur salaire de ces frais soit maintenu.

L’ensemble des organisations syndicales a porté cette revendication mais la Direction a fait la sourde oreille.

DECS Transfert partiel d’activité : deuxième avis negatif du CT !
mercredi 25 juillet

Lors du Comité technique national du 13 juillet 2018, l’ensemble des organisations syndicales avaient voté « contre » le transfert d’activité de DECS vers Bpifrance.

Suite à cela, un Comité technique national extraordinaire a été convoqué le 25 juillet pour représenter le dossier, comme prévu par les textes.

De nouveau, ce projet a recueilli un vote « contre » des organisations syndicales. a Un groupe de travail est prévu à l’automne pour accompagner les personnels.

Vote CT du 25 juillet 2018 :

Contre : UNSA, CFDT, CGC et SNUP.

Projet d’organisation de la Caisse des Dépôts
vendredi 13 juillet

Le Directeur général a présenté lors du Comité technique national du 13 juillet 2018 le projet d’arrêté portant organisation de la Caisse des Dépôts.

Celui-ci a donné lieu à un long débat sur le positionnement notamment du Directeur général adjoint, Olivier SICHEL, qui aujourd’hui ne fait toujours pas partie des sept Directeurs nommés par décret.

De ce fait, l’UNSA a voté Contre le projet, ainsi que la CGT et le SNUP.

La CFDT et la CGC se sont abstenues.

La CFDT et la Caisse des Dépôts : une longue histoire d’amour !
vendredi 29 juin

Après avoir accueilli dans nos murs Edmond Maire dans les années 2000, Nicole Notat en 2002, Jean-Marie Spaeth de 2003 à 2010, voici maintenant le tour de Véronique Descacq actuelle secrétaire générale adjointe de la CFDT.

La CDC serait-elle le vivier de reclassement des syndicalistes CFDT ???

Un problème avec Fongépar ? Pas de soucis, pour la Direction tout va bien !
vendredi 8 juin

L’UNSA a dénoncé plusieurs fois auprès de la Direction les dysfonctionnements de Fongépar qui sont récurrents depuis le début de l’année.

Les réponses apportées sont désarmantes… La Direction nous explique que la MSG et les RH ont été au top et ont réglé les problèmes. Dans le même temps, cette même Direction nous explique que les réclamations et demandes d’informations sont réglées sous 10 jours…nous sommes en juin et rien n’a été fait.

En résumé, circulez, il n’y a rien à voir !

Le manque de surveillance de Fongépar est criante et l’UNSA demande rapidement la mise en place de processus clair.

mercredi 9 mai 2018
Mobilité interne Etablissement public CDC : l’UNSA considère l’application d’un taux à 0% comme injuste et rétrograde !

Le flash info RH N° 259 du 18 avril 2018 présente les nouvelles règles de la mobilité, notamment les règles de la PFT pour les personnels de droit public.

La nouvelle circulaire du 16 avril 2018 (Flash info RH N° 259) présente les modalités d’évolution de la PFT pour les fonctionnaires effectuant une mobilité interne en modifiant unilatéralement des mesures contenues dans l’article 5-3 de la circulaire du 5 juillet 2016.

A savoir :

• Toute mobilité individuelle interne se traduisant par un changement de fonction effectif impliquera une évolution d’au moins 1% de la PFT.

• L’évolution de la PFT pourra être de + 3% voire de + 5% en fonction de l’évolution des responsabilités, des sujétions et de l’expertise que la mobilité de l’agent concrétise.

Lors des groupes de travail de 2016, la DRH avait indiqué que « toute mobilité effective se traduisait par une augmentation de 1%, même sans responsabilité supérieure ».

Aujourd’hui, nous constatons que la DRH ne tient pas ses engagements et a mis en place un taux de mobilité à 0% dans de nombreux cas, alors que le changement effectif de fonction a bien eu lieu.

Pour l’UNSA, toute mobilité fonctionnelle doit s’accompagner d’une revalorisation minimum d’au moins 1% de la PFT pour les personnels de droit public ou d’une augmentation de points pour les salariés de droit privé.

Une mobilité effective est justifiée par une fiche de poste émise dans la bourse de l’emploi de la CDC, quelle que soit la nature du nouveau poste, c’est-à-dire même sans responsabilité supérieure. Cela permet de promouvoir la mobilité entre les directions métiers et au sein même des directions. Il s’agit d’un enjeu important pour la CDC.

La définition du mot effective est : « dont la réalité est incontestable, qui produit un effet réel, tangible. Qui est une réalité ». Le changement effectif de poste concrétise actuellement la mobilité. La DRH avait déjà refusé de revaloriser la PFT dans le cadre de la polyvalence ou des évolutions de postes suite aux réorganisations qui pourtant élargissent le niveau de compétences ou d’expertise de l’agent.

L’UNSA demande que la plus grande vigilance soit accordée lors des changements de postes, notamment avec la création de la nouvelle Banque des Territoires et la recomposition de certaines directions : DFE, Secrétariat général, ...

Attention : la revalorisation de la PFT n’est pas automatique. L’UNSA conseille aux personnels concernés de vérifier leur fiche financière dans ADERH et de ne pas hésiter à faire un recours auprès du Directeur général de la CDC.

Dans le cadre des négociations de l’accord-cadre qui vont s’ouvrir prochainement, l’UNSA demande que le dispositif des mobilités internes soit revu et amélioré pour l’ensemble des personnels publics et privés !