Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsAccord Handicap CDC



Dernière mise à jour :
vendredi 12 juillet 2019

Info en bref
Grève à CDC Mutuelle
jeudi 27 juin

Depuis 48 heures, tous les salariés de CDC Mutuelle sont en grève illimitée pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail dûes en grande partie à un management toxique.

L’UNSA, ainsi que toutes les organisations syndicales de la CDC, soutient le mouvement des salariés.

L’UNSA, la CGT, la CFDT, la CGC et le SNUP viennent de demander ensemble à la DRH de la CDC d’intervenir auprès du Président et des administrateurs du Conseil d’administration, d’ouvrir des discussions avec les grévistes et de mettre fin aux agissements nocifs de la Directrice de la Mutuelle.

Désignation d’un référent unique EP dédié au traitement des situations de violence et/ou de harcèlement au travail
vendredi 17 mai

Jérémie BAIS (UNSA) a été élu référent « harcèlements et violences au travail » par les membres du Comité Santé, Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT) le 17 mai 2019.

Chaque collaborateur ou collaboratrice qui connaîtrait une situation délicate pourra saisir Jérémie en toute confidentialité.

Contact Tél : 01 58 50 31 19

Direction des risques du Groupe : vers une harmonisation des PVO !
mardi 30 avril

Suite aux diverses interventions de l’UNSA, la Directrice des risques vient d’annoncer aux personnels concernés les nouvelles règles de PVO établies avec la DRH pour les analystes financiers de DRG :

  • PVO à 5% pour les juniors (0-5 ans).
  • PVO à 8% pour les seniors (> 5 ans).

Ces PVO seront applicables à compter de l’année 2019, payables en 2020.

Une décision qui va dans le bon sens et qui apporte un peu plus d’équité entre les personnels de cette Direction.

Dégradation du Dialogue social à l’Etablissement public
mardi 9 avril

Toutes les organisations syndicales représentatives ont dénoncé devant le Directeur général une dégradation du dialogue social au sein de l’Etablissement public depuis le début de l’année, notamment sur les dossiers présentés au CUEP et au CSSCT.

Ensemble, elles exigent un retour à de véritables discussions avec les Directeurs métiers lors des réorganisations de services notamment, mais aussi de disposer des documents dans des délais convenables.

Ensemble, elles demandent que la DRH soit exemplaire et respecte les partenaires sociaux.

Une motion signée par l’UNSA, la CGT, la CFDT, la CGC et le SNUP est annexée au PV du CUEP du 5 avril 2019.

Première rupture conventionnelle collective chez les fonctionnaires à la Caisse des Dépôts
vendredi 5 avril

Retrouvez dans l’article du Parisien la réaction de Luc Dessenne, Secrétaire général de l’UNSA CDC.

Précision le chiffre de 500 inclus l’ensemble des départs volontaires avec les mesures d’âges.

L’UNSA CDC revendique 200 postes pour la RCC pour l’ensemble des personnels publics et privés.

sur le web : Le Parisien
lundi 15 janvier 2018
Pour une meilleure insertion des travailleurs handicapés, l’UNSA prête à discuter

Le pré­si­dent de la Cour des Comptes a rendu public le 8 jan­vier 2018 un référé adressé au Premier minis­tre et à la Secrétaire d’État char­gée des per­son­nes handicapées inti­tulé l’aide à l’inser­tion pro­fes­sion­nelle des per­son­nes handicapées et l’inter­ven­tion de l’AGEFIPH et du FIPHFP.

En 10 pages, trois cha­pi­tres et quatre recom­man­da­tions, c’est un por­trait au vitriol qui est fait de la ges­tion de ces deux orga­nis­mes.

De plus, la Cour des Comptes pointe une col­lecte des res­sour­ces mal maî­tri­sée qui com­pro­met les mis­sions des deux orga­nis­mes. Certains employeurs publics et privés man­quent à leurs obli­ga­tions ou ten­tent de les mino­rer, ce que l’UNSA a tou­jours décrié.

L’UNSA note, depuis plu­sieurs années, des dys­fonc­tion­ne­ments chro­ni­ques qui peu­vent conduire à de telles conclu­sions. Cependant, force de pro­po­si­tion, elle sou­haite que rapi­de­ment, on prenne le chemin d’une concer­ta­tion posi­tive.

L’UNSA est tota­le­ment mobi­li­sée pour que les tra­vailleurs han­di­ca­pés puis­sent trou­ver, dans les orga­nis­mes créés à cet effet, les répon­ses indis­pen­sa­bles à leur entrée dans le monde du tra­vail et à leur main­tien (adap­ta­tion de leur poste de travail…). Actuellement plu­sieurs orga­nis­mes sont en charge de répon­dre à leurs besoins (FIPHFP-AGEFIPH). Faisons-en sorte qu’une nou­velle gou­ver­nance se mette en place en lien avec les ser­vi­ces publics de l’emploi (cap emploi, pôle emploi et mis­sion locale) et les employeurs publics.

Il reste beau­coup à faire pour l’inser­tion des per­son­nes en situa­tion de handicap. Alors que le nombre de deman­deurs d’emplois dans cette situa­tion dépas­sent 500 000, l’UNSA por­tera des pro­po­si­tions afin de répon­dre au défi d’une société inclu­sive et est dis­po­ni­ble pour dis­cu­ter des évolutions qui pourront le per­met­tre.