Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsAccord : Parcours professionnels - Epargne salariale - Dispositifs départs à la retraite



Dernière mise à jour :
mercredi 11 septembre 2019

Mots-clés
Mots clés :
edito
Info en bref
Réforme des retraites : ce que va plaider l’UNSA auprès du gouvernement
vendredi 6 septembre

Interview de Laurent Escure , secrétaire général de l’UNSA National, dans "Les échos"

Le secrétaire général de l’UNSA, Laurent Escure, se prononce pour une réforme « équitable » des retraites. Il réclame pour cela d’importantes mesures pour en atténuer les effets sur les générations déjà au travail.

L’UNSA soutient financièrement les salariés de CDC Mutuelle
lundi 12 août

En conflit depuis plus de 3 semaines avec le Président et le Conseil d’administration de CDC Mutuelle pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail dues en grande partie à un management toxique.

L’UNSA vient de verser dans la cagnotte solidaire ouverte sur Leetchi 1500 € pour aider financièrement les salariés qui ont été en grève du 26 juin au 16 juillet 2019.

Par ailleurs, tous les syndicats de la CDC demandent que la Direction de la Caisse des Dépôts intervienne auprès de CDC Mutuelle pour faire cesser au sein de notre maison les agissements intolérables de la Directrice de CDC Mutuelle.

Grève à CDC Mutuelle
jeudi 27 juin

Depuis 48 heures, tous les salariés de CDC Mutuelle sont en grève illimitée pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail dûes en grande partie à un management toxique.

L’UNSA, ainsi que toutes les organisations syndicales de la CDC, soutient le mouvement des salariés.

L’UNSA, la CGT, la CFDT, la CGC et le SNUP viennent de demander ensemble à la DRH de la CDC d’intervenir auprès du Président et des administrateurs du Conseil d’administration, d’ouvrir des discussions avec les grévistes et de mettre fin aux agissements nocifs de la Directrice de la Mutuelle.

Désignation d’un référent unique EP dédié au traitement des situations de violence et/ou de harcèlement au travail
vendredi 17 mai

Jérémie BAIS (UNSA) a été élu référent « harcèlements et violences au travail » par les membres du Comité Santé, Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT) le 17 mai 2019.

Chaque collaborateur ou collaboratrice qui connaîtrait une situation délicate pourra saisir Jérémie en toute confidentialité.

Contact Tél : 01 58 50 31 19

Direction des risques du Groupe : vers une harmonisation des PVO !
mardi 30 avril

Suite aux diverses interventions de l’UNSA, la Directrice des risques vient d’annoncer aux personnels concernés les nouvelles règles de PVO établies avec la DRH pour les analystes financiers de DRG :

  • PVO à 5% pour les juniors (0-5 ans).
  • PVO à 8% pour les seniors (> 5 ans).

Ces PVO seront applicables à compter de l’année 2019, payables en 2020.

Une décision qui va dans le bon sens et qui apporte un peu plus d’équité entre les personnels de cette Direction.

jeudi 9 novembre 2017
ATTENTION DANGER : risque de perte de dizaines de milliers d’euros pour de nombreux collaborateurs !

La Direction s’apprête à dénoncer l’accord relatif à l’accompagnement des parcours professionnels par la promotion de l’épargne salariale et de dispositifs liés aux départs à la retraite.

Pourquoi ?

Si l’avenant à la convention collective des personnels de droit privé n’est pas signé par une majorité de syndicats, la Direction devrait dénoncer l’accord du 6 juillet 2017 qui prévoit de nouvelles dispositions applicables au 1er janvier 2018 pour tous les personnels publics et privés.

Pour rappel, cet accord, signé cet été par l’UNSA, la CFDT, la CGT et le SNUP garantissait, pour l’ensemble des personnels, les dispositions suivantes :
- IDR dégressive pendant 4 ans.
- Abondement de 300% de l’intéressement pendant 5 ans avant le départ en retraite si celui-ci est versé sur le PERCO.
- Versement d’une prime annuelle de 450 euros à partir de 2022 pour tous les collaborateurs.
- Abondement de 150 % de l’intéressement dès 2018 pour tous, si celui-ci est versé sur le PERCO.

Cet accord signé par 4 organisations syndicales majoritaires (seule la CGC avait refusé de le signer) s’applique sous conditions :
- d’une mise en conformité du paragraphe IDR dans la Convention collective des salariés de droit privé,
- d’un avenant à l’accord PEE/PERCO.

La date limite de signature de ces 2 avenants était fixée au 8 novembre 2017 - 17h. Or seule l’UNSA était signataire des avenants hier à 17h, comme elle s’y était engagée lors de la signature de l’accord du 6 juillet 2017.

Concrètement, aujourd’hui si la CFDT et/ou la CGT ne prennent pas leur responsabilité, cela implique :
- Pour les fonctionnaires, une valorisation financière de la carrière à hauteur de ZERO euro.
- Pour les salariés, un retour au minimum inscrit dans le code du travail.

Faites vos calculs, vous êtes assuré de constater une perte financière sèche de dizaines de milliers d’euros.

La Direction proroge de 48h la date de signature (demain soir 17h) pour laisser le temps à la CGT de finir la consultation interne de ses adhérents.

La CFDT refuse de signer l’avenant de la Convention collective au motif que la Direction ne met pas une compensation sur l’IPSEC ??? Revendication portée par ailleurs par toutes les organisations syndicales.

A cette heure, nous espérons que la raison l’emportera et que les personnels ne seront pas les grands perdants des postures de nos homologues.

Jouer avec le feu dans cette période d’incertitude est pour l’UNSA suicidaire et irresponsable !

A chacun de prendre ses responsabilités. L’UNSA prend les siennes dans l’intérêt de tous les personnels.