Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsAccord : Parcours professionnels - Epargne salariale - Dispositifs départs à la retraite



Dernière mise à jour :
mercredi 20 juin 2018

Mots-clés
Mots clés :
edito
Info en bref
Un problème avec Fongépar ? Pas de soucis, pour la Direction tout va bien !
vendredi 8 juin

L’UNSA a dénoncé plusieurs fois auprès de la Direction les dysfonctionnements de Fongépar qui sont récurrents depuis le début de l’année.

Les réponses apportées sont désarmantes… La Direction nous explique que la MSG et les RH ont été au top et ont réglé les problèmes. Dans le même temps, cette même Direction nous explique que les réclamations et demandes d’informations sont réglées sous 10 jours…nous sommes en juin et rien n’a été fait.

En résumé, circulez, il n’y a rien à voir !

Le manque de surveillance de Fongépar est criante et l’UNSA demande rapidement la mise en place de processus clair.

La CFDT et la Caisse des Dépôts : une longue histoire d’amour !
vendredi 1er juin

Après avoir accueilli dans nos murs Edmond Maire dans les années 2000, Nicole Notat en 2002, Jean-Marie Spaeth de 2003 à 2010, voici maintenant le tour de Véronique Descacq actuelle secrétaire générale adjointe de la CFDT.

La CDC serait-elle le vivier de reclassement des syndicalistes CFDT ???

Régularisation RH dans @Tempo
vendredi 4 mai

Suite à plusieurs interventions de notre organisation, les RH ont régularisé les temps de mission non comptabilisés entre le démarrage d’@Tempo et le 31 mars 2018 pour les missions de 10 heures.

L’UNSA vous invite à vérifier vos compteurs et à contacter vos RH de proximité si vous constatez une anomalie ou un oubli.

Travail Occasionnel à Distance (TOD)
lundi 23 avril

Le TOD est, en vertu du code du travail, une modalité de télétravail, à laquelle il peut être fait recours de façon exceptionnelle, à l’occasion de situations inhabituelles ou d’urgence. Il n’est donc pas réservé aux télétravailleurs habituels.

Tout collaborateur peut y accéder avec l’accord de son manager aux 3 conditions suivantes, rappelées par la fiche :
- Disposer de possibilités techniques de réaliser ce travail à distance via des outils de la Caisse des Dépôts : ordinateur portable CDC mais aussi clé securID.
- Être confronté à des conditions de transport rendant objectivement très difficile son trajet domicile-travail (accès très difficile au site d’affectation, y compris par des itinéraires de substitution etc…).
- Pouvoir exercer ses tâches à distance dans des conditions compatibles avec l’intérêt du service.

Le TOD est défini dans une fiche accessible sur CD média.

Parité, vous avez dit parité !
lundi 19 mars

Eric Lombard vient d’annoncer ce jour la composition de son nouveau Comité exécutif. Il est composé de 9 personnes : 6 hommes et 3 femmes.

Voici au moins un point sur lequel le Directeur général de la CDC ne suit pas les recommandations du Président de la République !

jeudi 9 novembre 2017
ATTENTION DANGER : risque de perte de dizaines de milliers d’euros pour de nombreux collaborateurs !

La Direction s’apprête à dénoncer l’accord relatif à l’accompagnement des parcours professionnels par la promotion de l’épargne salariale et de dispositifs liés aux départs à la retraite.

Pourquoi ?

Si l’avenant à la convention collective des personnels de droit privé n’est pas signé par une majorité de syndicats, la Direction devrait dénoncer l’accord du 6 juillet 2017 qui prévoit de nouvelles dispositions applicables au 1er janvier 2018 pour tous les personnels publics et privés.

Pour rappel, cet accord, signé cet été par l’UNSA, la CFDT, la CGT et le SNUP garantissait, pour l’ensemble des personnels, les dispositions suivantes :
- IDR dégressive pendant 4 ans.
- Abondement de 300% de l’intéressement pendant 5 ans avant le départ en retraite si celui-ci est versé sur le PERCO.
- Versement d’une prime annuelle de 450 euros à partir de 2022 pour tous les collaborateurs.
- Abondement de 150 % de l’intéressement dès 2018 pour tous, si celui-ci est versé sur le PERCO.

Cet accord signé par 4 organisations syndicales majoritaires (seule la CGC avait refusé de le signer) s’applique sous conditions :
- d’une mise en conformité du paragraphe IDR dans la Convention collective des salariés de droit privé,
- d’un avenant à l’accord PEE/PERCO.

La date limite de signature de ces 2 avenants était fixée au 8 novembre 2017 - 17h. Or seule l’UNSA était signataire des avenants hier à 17h, comme elle s’y était engagée lors de la signature de l’accord du 6 juillet 2017.

Concrètement, aujourd’hui si la CFDT et/ou la CGT ne prennent pas leur responsabilité, cela implique :
- Pour les fonctionnaires, une valorisation financière de la carrière à hauteur de ZERO euro.
- Pour les salariés, un retour au minimum inscrit dans le code du travail.

Faites vos calculs, vous êtes assuré de constater une perte financière sèche de dizaines de milliers d’euros.

La Direction proroge de 48h la date de signature (demain soir 17h) pour laisser le temps à la CGT de finir la consultation interne de ses adhérents.

La CFDT refuse de signer l’avenant de la Convention collective au motif que la Direction ne met pas une compensation sur l’IPSEC ??? Revendication portée par ailleurs par toutes les organisations syndicales.

A cette heure, nous espérons que la raison l’emportera et que les personnels ne seront pas les grands perdants des postures de nos homologues.

Jouer avec le feu dans cette période d’incertitude est pour l’UNSA suicidaire et irresponsable !

A chacun de prendre ses responsabilités. L’UNSA prend les siennes dans l’intérêt de tous les personnels.