Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsTélétravail



Dernière mise à jour :
vendredi 17 mai 2019

Info en bref
Désignation d’un référent unique EP dédié au traitement des situations de violence et/ou de harcèlement au travail
vendredi 17 mai

Jérémie BAIS (UNSA) a été élu référent « harcèlements et violences au travail » par les membres du Comité Santé, Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT) le 17 mai 2019.

Chaque collaborateur ou collaboratrice qui connaîtrait une situation délicate pourra saisir Jérémie en toute confidentialité.

Contact Tél : 01 58 50 31 19

Direction des risques du Groupe : vers une harmonisation des PVO !
mardi 30 avril

Suite aux diverses interventions de l’UNSA, la Directrice des risques vient d’annoncer aux personnels concernés les nouvelles règles de PVO établies avec la DRH pour les analystes financiers de DRG :

  • PVO à 5% pour les juniors (0-5 ans).
  • PVO à 8% pour les seniors (> 5 ans).

Ces PVO seront applicables à compter de l’année 2019, payables en 2020.

Une décision qui va dans le bon sens et qui apporte un peu plus d’équité entre les personnels de cette Direction.

Dégradation du Dialogue social à l’Etablissement public
mardi 9 avril

Toutes les organisations syndicales représentatives ont dénoncé devant le Directeur général une dégradation du dialogue social au sein de l’Etablissement public depuis le début de l’année, notamment sur les dossiers présentés au CUEP et au CSSCT.

Ensemble, elles exigent un retour à de véritables discussions avec les Directeurs métiers lors des réorganisations de services notamment, mais aussi de disposer des documents dans des délais convenables.

Ensemble, elles demandent que la DRH soit exemplaire et respecte les partenaires sociaux.

Une motion signée par l’UNSA, la CGT, la CFDT, la CGC et le SNUP est annexée au PV du CUEP du 5 avril 2019.

Première rupture conventionnelle collective chez les fonctionnaires à la Caisse des Dépôts
vendredi 5 avril

Retrouvez dans l’article du Parisien la réaction de Luc Dessenne, Secrétaire général de l’UNSA CDC.

Précision le chiffre de 500 inclus l’ensemble des départs volontaires avec les mesures d’âges.

L’UNSA CDC revendique 200 postes pour la RCC pour l’ensemble des personnels publics et privés.

sur le web : Le Parisien
Prime exceptionnelle de fin de carrière : du retard dans le versement...
mardi 26 mars

La prime exceptionnelle n’ayant pas été versée en mars 2019, comme il est prévu dans la fiche technique de l’accord « fin de carrière », l’UNSA a demandé des explications à la DRH.

Réponse de la DRH : la prime ayant pour objet « d’aider les personnels à placer leur intéressement sur le PERCO », celle-ci sera versée en même temps que l’intéressement (sur le salaire d’avril).

Un mail d’information sera envoyé à chaque agent éligible au versement de cette prime.

lundi 3 avril 2017
Des avancées en matière de télétravail : l’UNSA donne un avis favorable lors du Comité technique national du 31 mars 2017

L’accord relatif au télétravail signé par l’ensemble des organisations syndicales en 2011, devrait évoluer suite à la négociation d’un avenant à l’accord entre les organisations syndicales représentatives et la DRH de la Caisse des Dépôts (CDC).

Cet avenant conduira à l’uniformisation de la procédure d’accès au télétravail pour l’ensemble de l’Etablissement public.

Il n’autorisera la visite du CHSCT au domicile du télétravailleur qu’après son accord écrit, cet accord n’étant pas obligatoire conformément aux textes en vigueur.

Il fera évoluer la notion de télétravail qui dorénavant pourra se pratiquer non seulement au domicile de l’agent, mais aussi dans un tiers lieu appartenant ou non la CDC.

Il permettra de mettre un terme à l’obligation stricte de travailler 2 jours sur site chaque semaine et de ce fait d’être contraint de déplacer les jours sur site en cas de congés.

Il autorisera la modification d’un jour de télétravail en cas de besoin pour réunion, formation ou autres nécessités de service, alors que jusqu’ici seul le report à une date ultérieure était possible.

Enfin le télétravailleur aura désormais 2 possibilités : soit comme actuellement il bénéficiera d’un poste de travail fourni par la CDC, soit il pourra utiliser son propre matériel informatique ou l’acquérir. Dans ce cas, la CDC remboursera 50% de l’achat dans la limite de 500€, cette acquisition étant possible tous les 3 ans. L’employeur dans ce cas participera aux frais d’abonnement internet dans la limite de 30€ par mois au prorata des jours de télétravail.

Satisfaite de toutes ces avancées qu’elle a portées lors des négociations, l’UNSA signera l’avenant pour une application rapide car très attendue par les personnels.

L’UNSA exige désormais que la CDC respecte totalement l’obligation d’offrir les mêmes droits individuels et collectifs aux télétravailleurs qu’aux autres agents notamment en matière de participation à la restauration. Ainsi l’UNSA demande à la Direction l’attribution de titres-restaurants pour les télétravailleurs.

Les votes :

Pour : UNSA – CGC

Abstention : CFDT

Contre : CGT - SNUP

L’avenant est désormais soumis à la signature des organisations syndicales. Sans accord majoritaire (+ de 50% des organisations syndicales) toutes ces mesures nouvelles ne verront pas le jour.

Au regard des votes émis en CT, à chaque syndicat de prendre désormais ses responsabilités. L’UNSA prendra les siennes !