Site UNSA Groupe CDC - AccueilDroit privéSalairesAugmentations collectives



Dernière mise à jour :
dimanche 25 juin 2017

Info en bref
Augmentation de la valeur du point d’indice privé au 1er février 2017
mercredi 1er février

La valeur du point d’indice pour les salariés est passée de 6,3027 € à 6.3247 € au 1er février 2017 (décision unilatérale de la Direction générale de la CDC).

Campagne 2017 de promotions des salariés de droit privé
lundi 19 décembre

La campagne de promotions s’effectuera en janvier et février pour les promotions des TS dans la qualification supérieure (AET ou CEA).

Les formulaires sont disponibles sur CDMédia-rubrique RH.

La commission RH ad-hoc statuera le 20 février 2017 sur les demandes présentées par les candidats et/ou la hiérarchie.

Elle s’effectuera en février et mars pour les promotions des AET, CEA et CEB. Les demandes se font uniquement à l’initiative de la hiérarchie.

La commission RH ad-hoc se réunira le 24 mars 2017.

2ème tour des élections des Délégués du personnel de l’Etablissement public CDC : 25 juin 2015
lundi 22 juin

Fauite de quorum au 1er tour, un 2ème tour aura lieu du 22 au 25 juin 2015 par vote électronique.

Le 11 juin 2015, vous avez fait confiance à l’UNSA au 1er tour. L’UNSA vous appelle à confirmer et à amplifier ces résultats au second tour.

Taux de participation des élections des Délégués du personnel de la CDC du 11 juin 2015
jeudi 11 juin

Collège « cadres » 1057 votants sur 2083 inscrits, soit 50,74%

Collège « employés » 62 votants sur 227 inscrits, soit 27,31%

L’UNSA remercie les électrices et électeurs qui ont participé à ce scrutin.

Faute de quorum un deuxième tour aura lieu pour élire les Délégués du personnel entre le 22 et 25 juin 2015.

Elections des Délégués du personnel de l’Etablissement public CDC : 11 juin 2015
mardi 28 avril

Elles auront lieu du 4 au 11 juin 2015, par vote électronique.

Tous les salariés de l’Etablissement public sont concernés par ce scrutin qui détermine la représentativité syndicale côté privé et légitime les Délégués syndicaux lors de signature d’accord spécifique ou miroir pour les personnels de droit privé.

Anne-Lise FENET et Salomé VAILLANT conduiront la liste UNSA au côté de 28 candidates et candidats issus des différents services et implantations de la CDC.

jeudi 15 décembre 2016
NAO droit privé 2016
UNE DIRECTION DE DESACCORDS

Une parodie de négociation

La négociation annuelle obligatoire s’est achevée en l’absence du DRH le 13 décembre par une 3ème et dernière réunion consternante.

Arbitrairement, la Direction situe l’augmentation de la masse salariale à + 2,1%.

Ce qui bien entendu ne signifie aucunement une augmentation individuelle garantie pour chacun en 2017, cela va sans dire !

Le résultat :

- Une enveloppe globale des augmentations individuelles en diminution de 10% par rapport à 2016. C’est la troisième année de suite…
- Une hausse du point d’indice de + 0,35 % au 1er février 2017 supposée équivalente à la mesure gouvernementale appliquée aux fonctionnaires de + 0,6%.

Comme vous le constaterez, on est loin de l’équité et de l’harmonisation entre les statuts à l’EP !

Le constat :

Sur le fond, une politique drastique de restriction de la masse salariale pénalisant une fois encore lourdement les salariés de droit privé qui subissent une double peine.

La Direction explique sa position et son mode de calcul par le benchmark des augmentations de salaires 2017 des sociétés évoluant dans le même périmètre que la Caisse des Dépôts, comprise entre 1,8 et 2,4%.

Quant à l’équation + 0,6 % = 0,35 %, et rappelons-le, tout comme en juillet 2016 où + 0,6 % = + 0,45%, le calcul savant de la Direction supposé équitable – et variable – ne prend pas en compte l’impact des cotisations retraite côté salariés…

Sur la forme, comme l’UNSA le redoutait et malgré les promesses de Paul Peny en 2015 lors de la négociation de l’accord-cadre 2015-2017, depuis maintenant 3 ans il n’y a plus aucune négociation possible sur les salaires et primes entre la Direction et les organisations syndicales. L’enveloppe de points des augmentations individuelles est décidée unilatéralement par la Direction.

Alors que la Direction met en avant le modèle social de la Caisse des Dépôts, il serait bon qu’elle redéfinisse un modèle de négociation. Car depuis quelques années, nous sommes passés de la volonté d’obtenir un accord NAO à l’élaboration avant négociation d’un procès-verbal de désaccord.

Il faut que cela change, d’autant que le compte n’y est pas !

Documents joints à cet article :