Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsComptes Epargne Temps (CET) public/privé



Dernière mise à jour :
lundi 22 octobre 2018

Info en bref
Accord-cadre 2019-2021 : un accord ultra majoritaire !
vendredi 19 octobre

Le 18 octobre 2018, l’UNSA, la CFDT, la CGC et la CGT ont signé l’accord-cadre pour la période 2019-2021 avec le Directeur général de la Caisse des Dépôts.

L’UNSA se félicite de la signature de cet accord majoritaire qui s’adresse à tous les personnels publics et privés de la CDC. Il permet aux personnels de bénéficier d’un socle social fort pendant les trois prochaines années et d’obtenir de nouveaux droits.

L’accord prévoit également d’ouvrir des négociations dès le début de l’année 2019 sur des thèmes attendus comme la mise en place d’un plan de départs volontaires pour tous les personnels publics et privés ou d’un dispositif IPSEC retraités pour les salariés.

Enfin, l’accord prévoit l’extension de la PVO à tous les salariés et fonctionnaires, cadres et non-cadres, de l’Etablissement public. Revendication que porte seule l’UNSA depuis plus de 10 ans.

Un accord 100% gagnant pour les salariés et fonctionnaires de la CDC !

Congés de fin d’année 2018
mercredi 10 octobre

L’UNSA a obtenu de la Direction la reconduction de la mesure mise en place en 2017 concernant les congés de fin d’année.

Les personnels auront donc la possibilité d’épargner 3 jours de congés sur leur CET, en supplément des 10 jours qui peuvent être épargnés annuellement et en pouvant dépasser le plafond de 60 jours.

Ces jours devront être utilisés pour un congé première semaine de janvier. Une information et une note détaillée seront adressées prochainement aux personnels.

Information UNSA concernant le Prélèvement de l’impôt à la source
mardi 9 octobre

L’UNSA Groupe CDC, en collaboration avec l’UNSA DGFIP, organisera 3 Heures Mensuelles d’Information (HMI) sur les sites de la Caisse des Dépôts les :

- Mardi 30 octobre 2018 à 12 heures à Angers
- Jeudi 8 novembre 2018 à 12 heures à Bordeaux
- Jeudi 15 novembre 2018 à 12 heures à Paris

Participez nombreux !

Formulaire de demande d’accompagnement au départ à la retraite mode d’emploi !
lundi 24 septembre

Le formulaire vous permettant de demander le bénéfice de tout ou partie des mesures mises en place par l’accord du 6 juillet 2017 concernant l’accompagnement des parcours professionnels par la promotion de l’épargne salariale et de dispositifs liés aux départs à la retraite est en ligne.

Il est fortement conseillé de s’inscrire avant le 31 octobre 2018 afin de pouvoir percevoir au mois de décembre 2018 la prime exceptionnelle de fin de carrière prévue par l’accord (versement prévu 5 années civiles avant la date de départ à la retraite applicable au bénéficiaire).

Je suis concerné, je remplis le formulaire sur CD média.

Fin des prélèvements sur salaire des frais AGR : l’UNSA dénonce cette décision unilatérale de la DRH !
vendredi 27 juillet

Lors du Comité technique national du 21 juin dernier, l’UNSA a interpelé le Directeur général sur la fin des prélèvements sur salaire des frais de restauration AGR, des mensualités liées à certains prêts MSG et des cotisations de CDC Mutuelle pour les fonctionnaires.

Dans la cadre de la Qualité de Vie au Travail, l’UNSA a dénoncé cette décision unilatérale de la DRH et a demandé que le prélèvement sur salaire de ces frais soit maintenu.

L’ensemble des organisations syndicales a porté cette revendication mais la Direction a fait la sourde oreille.

lundi 24 octobre 2016
Monétisation des "CET" : l’arnaque !

Diviser pour mieux régner : la Direction a trouvé 2 partenaires minoritaires pour signer un accord réducteur de droit.

Malgré un avis négatif rendu le 18 octobre dernier lors du Comité technique national (CTN) :

-  Contre : UNSA (5 voix) – CGT (3 voix) – SNUP (1 voix)
-  Abstention : CFDT (4 voix)
-  Pour : CGC (1 voix)

la Direction générale a quand même présenté à la signature un accord permettant un transfert de jours CET sur le PEE/PERCO uniquement pour les salariés de droit privé, excluant les fonctionnaires, les salariés sous statut et les contractuels de droit public.

Il ne s’agit en aucun cas d’une monétisation en « cash » comme certains l’écrivent, mais uniquement d’une possibilité de transférer des jours CET (10 par an) sur un plan d’épargne salariale avec une sortie différée à 5 ans minimum….

En échange de cette possibilité, les signataires de l’accord (CFDT et CGC) reviennent sur les droits existants pour les personnels de droit privé :

- Mise en place d’un plafond à 60 jours. Alors que l’accord en vigueur aujourd’hui signé par l’UNSA ne prévoyait pas de plafond pour les salariés.

- Mise en place d’un nouveau CET (plafonné à 60 jours) qui intégrera le solde de votre ancien CET à hauteur de 50 jours, si votre stock est supérieur à 50. Le solde des autres jours CET sera placé sur un « CET historique » qui ne pourra plus être alimenté.

- Epargne maximum de 10 jours par an, contre 20 aujourd’hui, dès lors que le CET a un solde supérieur à 20 jours.

Pour les personnels de droit public, la Direction compte mettre en place un dispositif unilatéral moins disant, basé sur un tarif forfaitaire de 65€ pour les catégories C, 80€ pour les catégories B et 125€ pour les catégories A, alors qu’elle indemnisera les personnels de droit privé (et c’est normal) sur le prix réel du coût de journée.

2 poids – 2 mesures : les vieilles recettes de la DRH (qu’on croyait abandonnées)… pour diviser les personnels.

Nous sommes bien loin du discours de Pierre-René Lemas d’il y a quelques jours sur son « tchat » prônant la cohésion et l’harmonisation des droits des personnels de l’Etablissement public.

Signataire des accords CET en vigueur, l’UNSA dénonce tant la méthode utilisée par la DRH pour parvenir à ses fins que la signature de la CGC et de la CFDT qui casse les droits existants, notamment la liberté d’alimenter son CET sans plafond.

L’UNSA dénonce vivement le flash info RH diffusé le 21 octobre dernier qui omet sciemment de parler des différences d’indemnisation des jours CET entre les personnels de droit public et de droit privé qui vont du simple au double suivant le grade et la qualification.

Pour l’UNSA, il n’est pas concevable, d’une part, de revenir en arrière sur le nombre de jours d’abondement annuel des CET des salariés de droit privé et d’autre part, d’avoir des dispositifs différents entre les personnels publics et privés, alors que nous prônons l’harmonisation des droits pour tous.