Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsComptes Epargne Temps (CET) public/privé



Dernière mise à jour :
jeudi 14 février 2019

Info en bref
Rappel : départ à la retraite, ne partez pas en cours de mois !
jeudi 31 janvier

A savoir : L’article 46 de la loi n°2010-1330 du 9 novembre 2010 (JO du 10 novembre 2010) a mis fin au "traitement continué".

La pension est due à compter du premier jour du mois suivant la cessation de l’activité mais la rémunération est interrompue à compter du jour de la cessation d’activité.

Ces dispositions étant applicables aux pensions liquidées à compter du 1er juillet 2011, l’agent doit depuis cette date formuler sa demande de départ à la retraite avec une date d’effet au 1er jour du mois.

Campagne d’options pour les jours CET des personnels de la CDC
mercredi 23 janvier

La campagne d’options permettant aux personnels publics et privés de la CDC de faire un choix concernant les jours dont ils disposent sur leur CET est ouverte sur @Tempo du 23 janvier 2019 au 15 février 2019.

Voeux du DG : l’UNSA demande que le personnel mis à disposition soit invité
lundi 7 janvier

L’UNSA a saisi Eric Lombard par mail le 7 janvier 2019 pour que le personnel mis à disposition soit invité à sa cérémonie des vœux du 21 janvier prochain.

Monsieur le Directeur général,

Le personnel de la Caisse des dépôts mis à disposition n’a pas été convié cette année à votre cérémonie des vœux.

Jusqu’ici, ce personnel était invité et c’était une occasion unique pour eux d’échanger avec leurs anciens collègues et partenaires sociaux. Les vœux restaient leur dernier lien avec l’Etablissement public.

De plus, la population des agents mis à disposition représente un nombre dérisoire et ils ne comprennent pas votre choix de ne plus les inviter.

L’UNSA vous demande dès à présent de rectifier cet oubli et de bien vouloir les inviter à votre cérémonie du 21 janvier prochain.

Je vous remercie par avance de l’attention que vous voudrez bien porter à ma demande.

Bien à vous,

Salomé Vaillant, Secrétaire générale adjointe

Revalorisation des plafonds PEE PERCO 2019
vendredi 28 décembre

Les plafonds d’abondement employeur pour l’année 2019 sont augmentés de 2% :

- En dispositif fin de carrière, le plafond du PEE est de 748€ (733€ en 2018) et le plafond du PERCO de 6.484€ (6.357€ en 2018).

- Hors dispositif fin de carrière, le plafond de chaque produit est de 2.939€ (2.881€ en 2018) avec une limite PEE + PERCO fixée à 3.673€ (3.601€ en 2018).

Si vous souhaitez utiliser votre intéressement pour obtenir le maximum d’abondement PERCO, il faudra verser 2.162€ pour le dispositif fin de carrière et 1.960€ hors dispositif fin de carrière.

N’hésitez pas à demander un rendez-vous auprès d’un de vos permanents UNSA pour une étude personnalisée de votre situation.

Campagne EPA 2018
jeudi 20 décembre

La campagne d’Entretien Professionnel Annuel (EPA) sera ouverte le 3 janvier 2019 et se terminera le 22 février 2019.

A cette occasion, l’UNSA diffusera à tous les personnels de l’Etablissement public CDC un guide pratique de l’EPA.

lundi 24 octobre 2016
Monétisation des "CET" : l’arnaque !

Diviser pour mieux régner : la Direction a trouvé 2 partenaires minoritaires pour signer un accord réducteur de droit.

Malgré un avis négatif rendu le 18 octobre dernier lors du Comité technique national (CTN) :

-  Contre : UNSA (5 voix) – CGT (3 voix) – SNUP (1 voix)
-  Abstention : CFDT (4 voix)
-  Pour : CGC (1 voix)

la Direction générale a quand même présenté à la signature un accord permettant un transfert de jours CET sur le PEE/PERCO uniquement pour les salariés de droit privé, excluant les fonctionnaires, les salariés sous statut et les contractuels de droit public.

Il ne s’agit en aucun cas d’une monétisation en « cash » comme certains l’écrivent, mais uniquement d’une possibilité de transférer des jours CET (10 par an) sur un plan d’épargne salariale avec une sortie différée à 5 ans minimum….

En échange de cette possibilité, les signataires de l’accord (CFDT et CGC) reviennent sur les droits existants pour les personnels de droit privé :

- Mise en place d’un plafond à 60 jours. Alors que l’accord en vigueur aujourd’hui signé par l’UNSA ne prévoyait pas de plafond pour les salariés.

- Mise en place d’un nouveau CET (plafonné à 60 jours) qui intégrera le solde de votre ancien CET à hauteur de 50 jours, si votre stock est supérieur à 50. Le solde des autres jours CET sera placé sur un « CET historique » qui ne pourra plus être alimenté.

- Epargne maximum de 10 jours par an, contre 20 aujourd’hui, dès lors que le CET a un solde supérieur à 20 jours.

Pour les personnels de droit public, la Direction compte mettre en place un dispositif unilatéral moins disant, basé sur un tarif forfaitaire de 65€ pour les catégories C, 80€ pour les catégories B et 125€ pour les catégories A, alors qu’elle indemnisera les personnels de droit privé (et c’est normal) sur le prix réel du coût de journée.

2 poids – 2 mesures : les vieilles recettes de la DRH (qu’on croyait abandonnées)… pour diviser les personnels.

Nous sommes bien loin du discours de Pierre-René Lemas d’il y a quelques jours sur son « tchat » prônant la cohésion et l’harmonisation des droits des personnels de l’Etablissement public.

Signataire des accords CET en vigueur, l’UNSA dénonce tant la méthode utilisée par la DRH pour parvenir à ses fins que la signature de la CGC et de la CFDT qui casse les droits existants, notamment la liberté d’alimenter son CET sans plafond.

L’UNSA dénonce vivement le flash info RH diffusé le 21 octobre dernier qui omet sciemment de parler des différences d’indemnisation des jours CET entre les personnels de droit public et de droit privé qui vont du simple au double suivant le grade et la qualification.

Pour l’UNSA, il n’est pas concevable, d’une part, de revenir en arrière sur le nombre de jours d’abondement annuel des CET des salariés de droit privé et d’autre part, d’avoir des dispositifs différents entre les personnels publics et privés, alors que nous prônons l’harmonisation des droits pour tous.