Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsComptes Epargne Temps (CET) public/privé



Dernière mise à jour :
mercredi 18 juillet 2018

Info en bref
Projet d’organisation de la Caisse des Dépôts
vendredi 13 juillet

Le Directeur général a présenté lors du Comité technique national du 13 juillet 2018 le projet d’arrêté portant organisation de la Caisse des Dépôts.

Celui-ci a donné lieu à un long débat sur le positionnement notamment du Directeur général adjoint, Olivier SICHEL, qui aujourd’hui ne fait toujours pas partie des sept Directeurs nommés par décret.

De ce fait, l’UNSA a voté Contre le projet, ainsi que la CGT et le SNUP.

La CFDT et la CGC se sont abstenues.

La CFDT et la Caisse des Dépôts : une longue histoire d’amour !
vendredi 29 juin

Après avoir accueilli dans nos murs Edmond Maire dans les années 2000, Nicole Notat en 2002, Jean-Marie Spaeth de 2003 à 2010, voici maintenant le tour de Véronique Descacq actuelle secrétaire générale adjointe de la CFDT.

La CDC serait-elle le vivier de reclassement des syndicalistes CFDT ???

Un problème avec Fongépar ? Pas de soucis, pour la Direction tout va bien !
vendredi 8 juin

L’UNSA a dénoncé plusieurs fois auprès de la Direction les dysfonctionnements de Fongépar qui sont récurrents depuis le début de l’année.

Les réponses apportées sont désarmantes… La Direction nous explique que la MSG et les RH ont été au top et ont réglé les problèmes. Dans le même temps, cette même Direction nous explique que les réclamations et demandes d’informations sont réglées sous 10 jours…nous sommes en juin et rien n’a été fait.

En résumé, circulez, il n’y a rien à voir !

Le manque de surveillance de Fongépar est criante et l’UNSA demande rapidement la mise en place de processus clair.

Régularisation RH dans @Tempo
vendredi 4 mai

Suite à plusieurs interventions de notre organisation, les RH ont régularisé les temps de mission non comptabilisés entre le démarrage d’@Tempo et le 31 mars 2018 pour les missions de 10 heures.

L’UNSA vous invite à vérifier vos compteurs et à contacter vos RH de proximité si vous constatez une anomalie ou un oubli.

Travail Occasionnel à Distance (TOD)
lundi 23 avril

Le TOD est, en vertu du code du travail, une modalité de télétravail, à laquelle il peut être fait recours de façon exceptionnelle, à l’occasion de situations inhabituelles ou d’urgence. Il n’est donc pas réservé aux télétravailleurs habituels.

Tout collaborateur peut y accéder avec l’accord de son manager aux 3 conditions suivantes, rappelées par la fiche :
- Disposer de possibilités techniques de réaliser ce travail à distance via des outils de la Caisse des Dépôts : ordinateur portable CDC mais aussi clé securID.
- Être confronté à des conditions de transport rendant objectivement très difficile son trajet domicile-travail (accès très difficile au site d’affectation, y compris par des itinéraires de substitution etc…).
- Pouvoir exercer ses tâches à distance dans des conditions compatibles avec l’intérêt du service.

Le TOD est défini dans une fiche accessible sur CD média.

lundi 24 octobre 2016
Monétisation des "CET" : l’arnaque !

Diviser pour mieux régner : la Direction a trouvé 2 partenaires minoritaires pour signer un accord réducteur de droit.

Malgré un avis négatif rendu le 18 octobre dernier lors du Comité technique national (CTN) :

-  Contre : UNSA (5 voix) – CGT (3 voix) – SNUP (1 voix)
-  Abstention : CFDT (4 voix)
-  Pour : CGC (1 voix)

la Direction générale a quand même présenté à la signature un accord permettant un transfert de jours CET sur le PEE/PERCO uniquement pour les salariés de droit privé, excluant les fonctionnaires, les salariés sous statut et les contractuels de droit public.

Il ne s’agit en aucun cas d’une monétisation en « cash » comme certains l’écrivent, mais uniquement d’une possibilité de transférer des jours CET (10 par an) sur un plan d’épargne salariale avec une sortie différée à 5 ans minimum….

En échange de cette possibilité, les signataires de l’accord (CFDT et CGC) reviennent sur les droits existants pour les personnels de droit privé :

- Mise en place d’un plafond à 60 jours. Alors que l’accord en vigueur aujourd’hui signé par l’UNSA ne prévoyait pas de plafond pour les salariés.

- Mise en place d’un nouveau CET (plafonné à 60 jours) qui intégrera le solde de votre ancien CET à hauteur de 50 jours, si votre stock est supérieur à 50. Le solde des autres jours CET sera placé sur un « CET historique » qui ne pourra plus être alimenté.

- Epargne maximum de 10 jours par an, contre 20 aujourd’hui, dès lors que le CET a un solde supérieur à 20 jours.

Pour les personnels de droit public, la Direction compte mettre en place un dispositif unilatéral moins disant, basé sur un tarif forfaitaire de 65€ pour les catégories C, 80€ pour les catégories B et 125€ pour les catégories A, alors qu’elle indemnisera les personnels de droit privé (et c’est normal) sur le prix réel du coût de journée.

2 poids – 2 mesures : les vieilles recettes de la DRH (qu’on croyait abandonnées)… pour diviser les personnels.

Nous sommes bien loin du discours de Pierre-René Lemas d’il y a quelques jours sur son « tchat » prônant la cohésion et l’harmonisation des droits des personnels de l’Etablissement public.

Signataire des accords CET en vigueur, l’UNSA dénonce tant la méthode utilisée par la DRH pour parvenir à ses fins que la signature de la CGC et de la CFDT qui casse les droits existants, notamment la liberté d’alimenter son CET sans plafond.

L’UNSA dénonce vivement le flash info RH diffusé le 21 octobre dernier qui omet sciemment de parler des différences d’indemnisation des jours CET entre les personnels de droit public et de droit privé qui vont du simple au double suivant le grade et la qualification.

Pour l’UNSA, il n’est pas concevable, d’une part, de revenir en arrière sur le nombre de jours d’abondement annuel des CET des salariés de droit privé et d’autre part, d’avoir des dispositifs différents entre les personnels publics et privés, alors que nous prônons l’harmonisation des droits pour tous.