Site UNSA Groupe CDC - AccueilDossiers communsQualité de vie au travail (QVT)



Dernière mise à jour :
dimanche 24 septembre 2017

Info en bref
Congés de fin d’année
jeudi 21 septembre

Les organisations syndicales demandent le report des congés 2017 sur la période des vacances scolaires 2018 (jusqu’au 5 janvier 2018).

La DRH donnera une réponse (positive ou négative) à la fin du mois de septembre

Compte Personnel de Formation (CPF)
vendredi 4 août

L’UNSA CDC demande l’organisation d’un groupe de travail, dès le mois de septembre 2017, avec la DRH pour faire le point sur les règles d’application du CPF au sein de l’Etablissement public entre les personnels de droit public et de droit privé.

Information sur les négociations en cours « IDR/Mobilités
jeudi 22 juin

Après plusieurs mois de négociations, la Direction présentera au Comité technique national du 27 juin 2017 un projet d’accord concernant le dispositif de transition de l’Indemnité de Départ à la Retraite (IDR).

La négociation d’un nouveau dispositif d’indemnité pour les mobilités géographiques débutera en septembre pour la présentation d’un projet d’accord au Comité technique national du 19 octobre 2017.

Projet d’accord sur les moyens syndicaux à la CDC
jeudi 1er juin

La Direction a présenté lors du CTN du 29 mai 2017 un projet d’avenant à l’accord sur les moyens syndicaux existant. Celui-ci concerne désormais l’ensemble des organisations syndicales publiques et privées et s’articule autour de plusieurs chapitres concernant les moyens humains, l’utilisation des nouvelles technologies, les moyens matériels et financiers, ainsi qu’un dispositif de reconnaissance des parcours professionnels des permanents syndicaux et mandatés.

L’UNSA considère que le projet intègre un certain nombre d’améliorations et signera l’avenant.

Expérimentation de la semaine de 4 jours : ouverture des candidatures
jeudi 11 mai

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 mai 2017.

Si vous êtes intéressé, l’UNSA, signataire de l’accord QVT, vous invite à consulter la procédure de candidature RH et les modalités pratiques d’exercice de la semaine de 4 jours (plages de travail, amplitude horaire, droits à congés, fixation du jour d’absence, etc.) sur l’intranet Cdmédia !

Les candidats retenus seront informés au plus tard le 30 juin 2017, pour un démarrage du dispositif dès le 4 septembre 2017.

mardi 24 février 2015
Le gouvernement invite les personnels de la Fonction publique à lever le pied sur les emails !!

Non, ce n’est pas une blague ! Le gouvernement invite l’administration à envoyer des courriels avec parcimonie, en limitant si possible le volume des éventuelles pièces jointes. Pourquoi ? Pour réduire les émissions de CO2 et protéger ainsi l’environnement.

Manuel Valls et sa ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, ont présenté en janvier dernier leur « feuille de route environnementale ». Alors que l’Hexagone accueillera au mois de décembre 2015 la Conférence de Paris sur le climat, l’exécutif a approuvé en Conseil des ministres une batterie de mesures censées « faire de la France le pays de l’excellence environnementale ».

Les fonctionnaires et autres agents publics sont bien entendu priés de montrer la voie, puisque parmi les éléments adoptés, se trouve un plan « Administration exemplaire » préparé par le ministère de l’Ecologie.

Les « écogestes » annoncés se veulent à la fois nombreux et très concrets : une tasse sera fournie à chaque agent afin de supprimer les gobelets des distributeurs de boissons ; les imprimantes et photocopieuses seront programmées pour que les impressions se fassent systématiquement en recto-verso ; la température des bureaux sera abaissée à 17° la nuit et les week-ends ; des places de parking seront réservées aux personnes faisant du covoiturage, etc.

Les agents priés de limiter notamment le volume de pièces jointes.

« Un courriel de 1 Mo équivaut à l’émission de 19g de CO2 avec un seul destinataire, de 73 g avec 10 destinataires : je restreins le nombre et le poids de pièces jointes de mes courriels et je privilégie l’envoi d’un lien internet ; plus c’est lourd et plus ça émet de CO2 ! » peut-on par exemple lire dans ce plan. Dans le même registre, il est conseillé de supprimer les vieux courriels et fichiers, dans la mesure où « leur stockage dépense de l’énergie ».

Ces chiffres sont en fait très sérieux, puisqu’ils proviennent d’une étude publiée l’année dernière par l’Agence de développement et de maîtrise de l’énergie (ADEME).

Cette institution, rattachée au ministère de l’Écologie, expliquait qu’envoyer quotidiennement 33 emails de 1 Mo à 2 destinataires émettait au bout d’un an autant de CO2 qu’un parcours de 1 000 km en voiture. La faute aux nombreux équipements informatiques nécessaires à l’acheminement d’un email (alimentation électrique des serveurs notamment).

L’ADEME s’était également penchée sur les simples visites de sites Web et affirmait qu’aller directement sur une page (sans passer par un moteur de recherche) permettait de réaliser des économies substantielles de CO2.

Prière de débrancher la prise une fois le téléphone rechargé Avec ce plan, l’administration est d’autre part invitée à faire attention à sa consommation d’électricité, notamment en éteignant ses ordinateurs le soir (plutôt que de les mettre simplement en veille). « Lorsque la batterie de mon téléphone ou de mon ordinateur portable est chargée, je débranche le cordon d’alimentation pour économiser la durée de vie de la batterie et réduire la consommation d’énergie » est-il également recommandé.

Ces actions sont censées être mises en œuvre « immédiatement » par les agents du ministère de l’Écologie, « pour amorcer la dynamique » auprès des autres ministères.

En clair, ces derniers, pourtant bien plus importants (Bercy, l’éducation nationale...) ne sont pas encore concernés. Quant aux recommandations (sur les emails ou les économies d’énergies), il ne s’agit comme leur nom l’indique que de simples préconisations...

Pour la Caisse des Dépôts, même si l’intérêt du développement durable nous semble important, comment ferons les personnels si on leur demande de réduire à la fois les frais postaux et les emails, notamment dans le cadre des procédures de plus en plus dématérialisées.

Reste peut être les signaux de fumée, quoique ... !!