Site UNSA Groupe CDC - AccueilDroit privéRetraites complémentaires



Dernière mise à jour :
vendredi 20 octobre 2017

Info en bref
IPSEC : Contrat responsable
mercredi 28 juin

Lors du comité technique national du 27 juin 2017, la Direction a présenté deux accords relatifs au contrat responsable et à une sur complémentaire IPSEC.

Durant les négociations, l’UNSA a partagé l’objectif de la Direction d’un maintien du niveau des prestations de l’IPSEC après la mise en place du contrat responsable au 1er janvier 2018.

L’UNSA considère que cet objectif est atteint par la mise en place d’une sur complémentaire individuelle et signera ces accords.

L’UNSA a demandé à la Direction d’être souple toute l’année 2018 pour ceux qui souhaiteraient adhérer en cours d’année et a rappelé sa demande d’étudier et de négocier un contrat au niveau groupe pour les retraités.

L’UNSA recommande fortement aux salariés de souscrire à la surcomplémentaire sous peine de voir leur droit aux remboursements fortement diminuer.

Rappel des votes

POUR : UNSA - CFDT - CGC

Abstention : CGT - SNUP

Augmentation de la valeur du point d’indice privé au 1er février 2017
mercredi 1er février

La valeur du point d’indice pour les salariés est passée de 6,3027 € à 6.3247 € au 1er février 2017 (décision unilatérale de la Direction générale de la CDC).

Campagne 2017 de promotions des salariés de droit privé
lundi 19 décembre

La campagne de promotions s’effectuera en janvier et février pour les promotions des TS dans la qualification supérieure (AET ou CEA).

Les formulaires sont disponibles sur CDMédia-rubrique RH.

La commission RH ad-hoc statuera le 20 février 2017 sur les demandes présentées par les candidats et/ou la hiérarchie.

Elle s’effectuera en février et mars pour les promotions des AET, CEA et CEB. Les demandes se font uniquement à l’initiative de la hiérarchie.

La commission RH ad-hoc se réunira le 24 mars 2017.

2ème tour des élections des Délégués du personnel de l’Etablissement public CDC : 25 juin 2015
lundi 22 juin

Fauite de quorum au 1er tour, un 2ème tour aura lieu du 22 au 25 juin 2015 par vote électronique.

Le 11 juin 2015, vous avez fait confiance à l’UNSA au 1er tour. L’UNSA vous appelle à confirmer et à amplifier ces résultats au second tour.

Taux de participation des élections des Délégués du personnel de la CDC du 11 juin 2015
jeudi 11 juin

Collège « cadres » 1057 votants sur 2083 inscrits, soit 50,74%

Collège « employés » 62 votants sur 227 inscrits, soit 27,31%

L’UNSA remercie les électrices et électeurs qui ont participé à ce scrutin.

Faute de quorum un deuxième tour aura lieu pour élire les Délégués du personnel entre le 22 et 25 juin 2015.

jeudi 7 juin 2012
Cotisations retraite : les salariés de l’Etablissement public devraient dépendre du régime Ircantec depuis des années !

En 2010, les administrateurs de l’Ircantec (CGT - CFTC - FO - CFTC - CGC - UNSA) votaient à l’unanimité un vœu pour que les salariés de la Caisse des dépôts cotisent à l’Ircantec en lieu et place du régime actuel AGIRC/ARRCO. Cette démarche entreprise au niveau national par les représentants des cinq Confédérations syndicales et de l’UNSA, portée par le Président CGC du Conseil d’administration de l’Ircantec, aurait dû aboutir au 1er janvier 2012.

En effet, le décret du 23 décembre 1970 portant création de l’Ircantec prévoyait clairement, dans son article 3, que la nature d’établissement public de l’Etat de la CDC lui imposait à titre obligatoire une affiliation au régime complémentaire géré par l’Ircantec pour les salariés sous le régime des conventions collectives.

Malheureusement en interne, tant du côté de la Direction générale que chez certains partenaires sociaux, tout est fait pour retarder ce passage. Certains écrivent au ministre du Travail, d’autres au conseil d’Etat, d’autres encore s’y opposent par idéologie... Et pendant ce temps-là les salariés sont pénalisés financièrement d’une part et sur leur futur droit à la retraite d’autre part.

C’est inadmissible !

Pour l’UNSA CDC, les erreurs de la Direction générale et de certains acteurs de l’époque doivent être réparées. Nous avons donc décidé de confier ce dossier à un avocat, afin de regarder toutes les pistes possibles pour que les salariés de l’Etablissement public soient rétablis dans leur droit.

Dès la nomination d’un nouveau Directeur général à la tête de la CDC, nous interviendrons avec force pour que ce dossier soit rapidement réglé dans l’intérêt des salariés.